ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
LA TIJANNYA DE FES A TIVAOUANE 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact

La croyance

Vendredi 9 février 2007  
Allah existe sans être dans un endroit et sans être dans une direction  
 
 
 
 
 
Allah existe sans être dans un endroit et sans être dans une direction 
 
 
Question  
Je suis étudiant à la Faculté de la Sharî'ah. J'ai appris et étudié dans la science du Credo que Dieu existe sans endroit et n'est point confiné dans une direction. Prière de m'éclairer à ce sujet, car il y a des gens qui s'en prennent au Credo d'Al-Azhar.  
 
 
La Reponse  
L'un des principes immuables du credo ('aqîdah) des musulmans stipule qu'Allâh n'est point circonscrit dans un lieu et n'est point limité dans le temps. En effet, le lieu et le temps sont deux créatures, et Dieu – Exalté soit-Il – transcende l'idée d'être cerné par quelque créature. Il est, au contraire, le Créateur de toute chose et Il cerne parfaitement toute chose [par sa Science]. Cette croyance fait l'unanimité des musulmans, et nul parmi eux ne la rejette.  
 
Les savants exprimèrent cela disant : « Dieu était alors que n'existait aucun lieu, et Il est comme Il était avant la création des lieux, sans le moindre changement. »  
 
Parmi les expressions que nous tenons de nos pieux prédécesseurs figure cette parole de l'Imâm Ja'far As-Sâdiq – paix sur lui – : « Quiconque prétend que Dieu est dans quelque chose, ou bien (qu'Il émane) d'une chose, ou bien (qu'Il est) sur une chose, alors il aura commis un acte d'associationnisme (shirk). S'Il était dans une chose, Il serait circonscrit. S'Il était sur quelque chose, Il serait porté. Et s'Il (émanait) d'une chose, Il serait crée (muhdath). »  
 
On demande à Yahyâ Ibn Mu'âdh Ar-Râzî :  
« Parle-nous de Dieu – Exalté soit-Il –. »  
Yahyâ Ibn Mu'âdh Ar-Râzî dit :  
« Un Dieu Unique. »  
On lui dit :  
« Comment Il est ? »  
Yahyâ rétorqua :  
« Un Seigneur Tout-Puissant. »  
On lui dit enfin :  
« Où est-Il ? »  
Yahyâ répondit :  
« Il connait les injustes et les punit »  
La personne qui l'interrogeait objecta :  
« Ma question ne porte pas sur cela ! »  
Alors Yahyâ lui dit :  
« Ce qui est autre que cela est un attribut de la créature. Quant à Ses Attributs, ils sont tels que je viens de les évoquer. »  
 
On demanda à Dhû An-Nûn Al-Misrî, puisse Dieu l'agréer, au sujet de la Parole de Dieu – Exalté soit-Il – :  
« Le Tout-Miséricordieux "istawa" sur le Trône. » {1}  
Il dit: « Il affirma son Être et nia toute localisation à Son Sujet, car Il existe de par Son Être tandis que toute chose, par Sa Sagesse, est conforme à Sa Volonté. »  
 
Pour ce qui est des énoncés du Livre ou de la Sunnah qui indiquent l'Élévation de Dieu par rapport à Ses créatures, il s'agit de l'élévation du rang (makânah), de l'honneur (sharaf), de l'emprise (haymanah), et de la domination (qahr) [et non une élevation physique]. Il est – Exalté Soit-Il – exempt de toute ressemblance avec Ses créatures et Ses Attributs ne sont guère comme les leurs. Rien dans Ses Attributs ne relève de l'imperfection caractéristique des attributs des créatures ; au contraire, à Lui reviennent les Attributs parfaits et à Lui appartiennent les Noms sublimes. Il est différent de toute chose que ton esprit peut imaginer. Réaliser l'incapacité de Le cerner est en soi une connaissance, et l'investigation au sujet de la la Réalité du Seigneur est un acte d'associationnisme (chirk).  
 
Le credo d'Al-Azhar Ash-Sharîf est conforme au credo ash'arite qui est le credo des Gens de la Sunnah (Ahl As-Sunnah wal-Jamâ'ah). Les maîtres Ash'arites, puisse Dieu les agréer et les combler, constituent la majorité des savants de la Communauté. Ce sont eux qui ont réfuté les fausses allégations des impies et consorts. Ce sont eux qui, au fil de notre Histoire, se sont attachés au Coran et à la Sunnah de notre maître Muhammad – paix et bénédictions sur lui –. Quiconque les rend mécréant ou les accuse d'égarement, sa religion est en péril. Al-Hâfidh Ibn 'Asâkir, puisse Dieu lui faire miséricorde, dit dans son ouvrage "Tabyîn Kadhib Al-Muftarî fîmâ Nusiba ilâ Al-Imâm Abî Al-Hasan Al-Ash`arî" : « Sache, puisse Dieu nous accorder Son agrément et nous accepter parmi ceux qui Le craignent et Le redoutent comme il se doit, que la chair des savants est vénéneuse. Par une loi divine bien connue, ceux qui les dénigrent sont honnis. Quiconque les diffame sera éprouvé par la mort de son coeur avant son décès. » Al-Azhar Ash-Sharîf a toujours été le phare du savoir et de la religion à travers l'Histoire islamique. Cet éminent édifice constitue le plus grand centre scientifique que la communauté a connu, après les premiers siècles privilégiés. Dieu en a fait une cause pour préserver la religion contre les détracteurs et les incrédules. Celui qui dénigre le credo d'Al-Azhar s'expose à un grand péril et il est à craindre qu'il soit du nombre des khâwârij ou des fauteurs de troubles dont Dieu dit : « Certes, si les hypocrites, ceux qui ont la maladie au coeur, et les alarmistes (semeurs de troubles) à Médine ne cessent pas, Nous t'inciterons contre eux, et alors, ils n'y resteront que peu de temps en ton voisinage. » [2]  
 
[1]Sourate 20, Tâha, verset 5. NdT. Le terme istawa possède plus d'une dizaine de sens en arabe et dans ce sourat, le terme "istawa" peut signifier "dominer", "préserver" ou "maintenir en existance", et non pas "s'établir".  
[2]Sourate 33, Al-Ahzab, Les Coalisés, 60.  
 
Et Allah est le plus Grand des savants  
 
 
 
par Abou Hamid athari publié dans : Aqida - Croyance  
ajouter un commentaire 0 commentaire (0) commentaires (0) recommander  
Vendredi 9 février 2007  
L'âme.  
 
 
 
 
 
L'âme. 
 
 
 
Croire en l'existence de l'âme est aussi vieux que la foi en l'existence de Dieu.Toutes les religions sont d'accord sur ce sujet.  
De l'âme dépend l'existence de l'être.Dieu ne la fait connaître à aucune de Ses créatures.  
Selon une expression d'al-Junayd ; "L'âme est une des choses dont Dieu s'est gardé le secret et ne l'a dévoilé à personne".  
 
Grâce à l'âme, l'être humain est capable de penser,d'apprendre,de choisir, d'aimer, de détester, de faire la différence entre l'utile et le nuisible, entre le beau et le laid,...etc Quand l'âme quitte le corps, l'être meurt. Le corps devient matière et se décompose. C'est grâce à elle que Dieu a fait se prosterner les anges devant le premier être humain. Dieu dit:  
" Lorsque ton Seigneur dit aux anges: "Je vais créer un être humain d'une argile extraite d'une boue malléable.Après que Je l'aurai harmonieusement formé,et que J'aurai insufflé en lui Mon esprit, tombez prosternés devant lui" (S;15-V;28.29)  
 
Cet esprit s'intègre au corps humain alors qu'il est en formation dans le ventre de la mère. Il le quitte au moment où Dieu le fait mourir, au terme qu'Il a fixé à l'avance. Dieu dit:  
"Dieu retire aux êtres leurs âmes au moment de leur mort ainsi qu'à ceux qui ne meurent pas durant leur sommeil. Il retient l'âme de ceux dont Il a arrêté la mort et Il relâche les autres pour un délai nommé à l'avance.Il y a certainement des signes pour des gens qui réfléchissent"(S;39-V;42)  
 
Le mot nafs signifie âme.Il est différent du mot ruh qui signifie souffle vital ou esprit. La vie des êtres ne serait que l'objection de l'âme divine dans le corps matèriel.Elle est donc l'essence divine.Pendant le sommeil, l'être est dans un état d'inconscience totale où toutes les fonctions vitales (respiration, circulation sanguine) ne se font plus qu'au ralenti.  
 
Au moment de la mort, la vie quitte définitivement le corps pour rejoindre un monde intermédiaire appelé barzakh ou "Isthme". C'est un lieu de rencontre des esprits des vivants avec ceux des morts, ce qui expliquent les rêves autres que les cauchemars.Il y aurait entre eux un échange de renseignements aux vivants de ce monde.  
 
L'âme relève des choses de l'inconnu dont seul Dieu connaît la nature et les composantes. Elle est une préoccupation constante de la science et des savants qui ont utilisé des appareils électroniques et monté des expériences médicales pour percer ce secret, sans résultat. Les gens du Livre et les autres communautés antérieures ont tentés de connaître l'essence et la nature de l'âme,sans succès.Pour réduire le Prophète à l'impuissance, ils l'ont interrogé sur la nature de l'esprit. Dieu dit:  
"On t'interrogera qur l'esprit. Dis: "L'esprit relève de l'affaire de mon Seigneur et, en fait de science, vous n'avez reçu que peu de chose" (S;17-V;85)  
 
La mort ruh est donc le souffle de la vie ou l'inspiration du ciel. L'Archange Gabriel a pour mission d'insuffler la vie dans chaque nouvel être à l'état d'embryon et de lui apporter sa destinée.  
 
Ibn Taymiyya a dit: "De l'accord des 'ulamas de la [i]umma, de ses guides et de l'ensemble des gens de la sunna, l'âme humaine est créée, inventée."[/i]  
 
Dans son ouvrage " ar-Ruh", Ibn al-Qayyim a noté:  
"Il n'y a pas de désaccord parmi les musulmans pour dire que l'âme d'Adam et de ses descendants, celle de Jésus ou d'une autre progéniture d'Adam ont toutes été créées. Dieu a créé l'âme, Il l'a développée, formée et choisie.Il l'a agréée comme le reste de ses créatures. 
"Il a mis à votre service tout ce qui est dans les cieux et sur la terre, tout vient de Lui."  
 
Et Dieu est le plus grand des savants.  
(ps; si il y a des modification a faire, Bismilah, ceci est une reprise de mon cour de religion islamique) Dieu dit:  
par Abou Hamid athari publié dans : Aqida - Croyance  
ajouter un commentaire 0 commentaire (0) commentaires (0) recommander 
 
Suite :.................  
http://www.tabligh.over-blog.net 
 

 

(c) TIVAOUANE-FES - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 23.03.2009
- Déjà 3587 visites sur ce site!